Famille des broméliacées

Drôle, économique, éducatif…

voilà au moins trois excellentes raisons de bouturer un ananas.

Sans compter la facilité d’une opération qui satisfera les petits comme les grands.

Bouture originale, un ananas comme plante d’intérieur

En automne et en hiver, les agrumes et les fruits exotiques

sont présents sur les étals

et de plus en plus dans nos assiettes.

Pourquoi ne pas en profiter pour les accueillir

aussi comme plantes d’intérieur ?

 Leurs pépins se sèment, les noyaux d’avocats

émettent des racines dans l’eau

et les rosettes d’ananas se bouturent.

 Ces opérations amusantes se réalisent même avec les enfants

qui suivront peu à peu la sortie des pousses.

Toute la famille découvrira à quoi ressemble le feuillage de ces fruits.

Mais ne comptez pas en récolter :

sous notre climat, ces végétaux ne fructifient pas ! 

Les gestes pour bouturer l’ananas sont :

 

  1.  Coupez une tranche de 2 cm d’épaisseur sous le toupet de feuilles de votre ananas.

  2. Retirez soigneusement une quantité maximale de chair en conservant la peau intacte.

  3. Puis, attendez un ou deux jours, afin que la coupe du fruit sèche naturellement à l’air.

  4.  Réalisez un mélange léger composé de terreau, de tourbe blonde et de sable.

  5. Bouchez le trou de drainage au fond du pot avec un tesson

  6. Remplissez-le avec du substrat jusqu’à 4 cm des bords.

  7. Placez l’ananas au centre

  8. Ajoutez la préparation jusqu’à la base des feuilles.

  9. Tassez et arrosez un peu.

Conseil :

Il est important que vous apportiez beaucoup d’humidité à votre ananas fraîchement rempoté. Pulvérisez de l’eau au moins deux fois par jour sur ses feuilles, en veillant à ce qu’il en reste toujours dans le creux de la rosette formée par celles-ci.

Bon à savoir :

L’ananas a besoin de beaucoup de lumière pour prospérer, aussi bien en été qu’en hiver. Mais évitez les rayons directs du soleil

Rempoter l’ananas :

Cette broméliacée originale poursuit son développement

tant qu’elle n’a pas produit d’inflorescence, car elle meurt ensuite.

Pour ne pas bloquer cette croissance, changez-la régulièrement de contenant.

Principe de la multiplication à partir de rejetons :
Dès que les fleurs et les feuilles sont mortes, on peut prélever le rejeton.

Il devrait avoir à peu près la moitié de la taille de la plante-mère.

Préparer un petit pot avec une couche de drainage et du terreau humide.
Détacher le rejeton et ses racines avec un bon couteau.

Porter des gants :

les feuilles peuvent blesser.
Le rejeton doit avoir déjà des racines, autrement il ne grandira pas.
Bien arroser et recouvrir de polyéthylène soutenu par un arceau.

Découvrir 5 minutes par jour.

Ne pas laisser le terreau se dessécher.

Température 24°.

Enlever la couverture après 21 jours.

 

Longévité :

Comme chez toutes les broméliacées, la rosette meurt après avoir fleuri et fructifié.

Entre-temps, elle aura produit deux ou trois rejetons.

Le cycle complet dure à peu près deux ans.

Sociabilité :

les ananas sont beaux dans les plantations mixtes parce que leurs coloris tranchent avec ceux de la plupart des autres plantes d’appartement.

Facilités/difficultés :

c’est une plante qui est facile d’entretien

et ses modes de multiplications ne rien de bien compliquer.