silhou 40Si je peux comprendre les autres, c’est parce que je peux réaliser mes propres réactions, en prendre conscience. Car la réalité de ce que l’on vit a changé  et qu’on a du mal à accepter cette réalité, on s’accroche au passé et aux souvenirs. Accepter la réalité, c’est accepter les changements qui se sont produits ou pas dans notre vie et ensuite regarder si l’on peut améliorer la situation.

silhou 42A ce moment là, la vie coule librement à travers nous pour permettre d’exprimer au mieux notre véritable nature.  Accepter est le premier pas vers le lâcher prise. C’est pour cette raison que c’est très difficile d’accepter la souffrance. Même si vous cherchez à la fuir ou à l’étouffer, vous n’y arrivez pas, elle est toujours présente même si vous la masquez. Si vous souhaitez la dépasser, il vous faut y faire face en acceptant de la ressentir et de poursuivre ses objectifs malgré les obstacles et les difficultés.

silhou 41Si l’on se concentre sur les grandes émotions négatives, puisque les positives ne nous posent pas de problèmes donc les grandes émotions négatives sont la honte, la colère, la peur de blesser, de déplaire, et d’être rejeté. Pas agréable de se sentir nulle, inadéquate, incompétente. Épuisant aussi de toujours douter de soi devant la moindre décision à prendre, de tout remettre en question, de chercher sans cesse l’approbation des autres, de se sentir constamment insatisfaite, vulnérable, coupable.

silhou 43Alors il faut décider de modifier certains aspects de sa personnalité et d’en accepter certains autres, sans honte et sans regret, en se disant qu’ils font partie de ce que l’on est. Affronter ses peurs n’est jamais facile. Le cœur s’affole, on a les mains moites. Et puis on pense aux bons coups qu’on a réalisés et à ces bons mots que certaines personnes ont eus à notre égard. Et l’on fonce.

silhou 44Alors on se pose des questions au point de culpabiliser et de se remettre plus d’une fois en question afin de trouver une solution pour pouvoir « plaire » à autrui et  on s’affirme, à dire ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas, ce qu’on ressent, ce qui va bien ou mal.  Dans toutes relations, quelles soient amicales ou professionnelles, nous avons besoin d’être reconnus par les autres

silhou 46Ne tentez pas de convaincre vos amis ou les gens de votre famille. C’est inutile. Plus vous tenterez et plus vous heurterez leur logique et crisperez leur refus ! Eliminer les faux amis. N’essayez pas de convaincre ceux qui ne vous croient pas en voulant faire bonne impression.

  silhou 49Mais que faut-il faire pour être écoutée?  Entendue ?  Nous donner l’envie d’avoir envie de vivre, d’aimer et surtout d’être aimée pour ce que l’on est ! Même devant ceux que vous aimez plus que tout au monde plus que votre vie même et c’est peu dire…ne pas leur dire votre souffrance pour les préserver de ce monde de dingue là ou c’est chacun pour soi

silhou 52Taire, sa souffrance taire son désir taire ses envies taire sa force, sa faiblesse à outrance…Dans le passé, les bons mots m’ont échappé, et mes plus profonds sentiments ont été enfermés au plus profond de moi. Non, personne n’a la réponse à tous ces maux mais il existe quand même une chose où nous avons tous un grand pouvoir. Une chose qui prit à petite dose, peut redonner le goût de vivre et le sourire. Une chose qui avec l’aide d’amis et de gens qui sont à l’écoute, peut faire renaître la beauté et la prise de conscience du mieux-être.

silhou 45J’ai voulu me pencher sur celle qui concerne les amis, la famille, le couple et m’a s’en aucun doute été la meilleure aide que j’ai pu avoir. C’est tout ce que je vous souhaite, car c’est avoir  encore un pas dans la réalité même si il est tout petit. C’est quelqu’un qui doit être proche de vous, même si ce n’est pas quelqu’un de la famille ça ne peut être une amie sincère. 

silhou 37A réfléchir…

C’est faire des choses pour l’autre, sans raison, sans calcul…
C’est accueillir l’autre tel qu’il est, l’écouter avec son cœur, ne pas presser…
C’est aussi regarder l’autre avec les yeux du cœur et de l’âme…
C’est simplement être là, non seulement avec son corps mais aussi avec son âme…
C’est dire …« Je t’aime’’»…
Quand quelqu’un a le privilège d’aimer et d’être aimé, la vie est extraordinaire…
Cette chaleur qui rayonne, cette lumière dans l’âme et dans les yeux…
C’est de ne pas critiquer, de ne pas juger, de ne pas condamner….
C’est être capable de dire  …« Si j’aurais été à ta place, je n’aurais pas fais mieux »…