champignons d'automneLe bolet, aussi appelé cèpe, est quant à lui le plus typique des champignons. Son pied large et son chapeau en forme de dôme lui confèrent un aspect plutôt appétissant. A ne pas confondre avec ses cousins trop amers ou carrément toxiques !
calocère visqueuse La calocère visqueuse est un beau champignon qui fait penser à du corail. Rencontrée au détour d’une vieille souche de conifère, elle est impossible à ignorer avec sa belle couleur jaune orangée. On la voit essentiellement en fin d’été et avant les gelées.

coprin noir d'encre Ce ravissant petit champignon est un coprin noir d’encre. Il porte ce nom car les lames qui se trouvent sous le chapeau de transforment progressivement en une substance noire et liquide qui fait penser à de l’encre. On déconseille de le ramasser, néanmoins il est facilement observable au bord des chemins

cortinaire violet Le cortinaire violet est typiquement le genre de champignon dans lequel on imagine vivre les Schtroumpfs ! Avec son chapeau charnu et velouté, son pied large et sa couleur mauve, il est difficile à confondre. Si vous le trouvez en promenade, veillez à le laisser tranquille, car il est encore assez rare. Toutefois, penchez-vous pour profiter de son agréable odeur d’huile de cèdre

anthurus d'archer On croirait une pieuvre, mais en réalité, il s’agit d’un champignon. L’anthurus d’archer est originaire d’Océanie. Bien qu’on ne sache pas vraiment comment il est arrivé en Europe, il est aujourd’hui assez répandu. Au départ, il a une forme d’œuf, puis ses « tentacules » sortent. A ce moment, même s’il est amusant à regarder, il sent très mauvais

mycènes Les mycènes sont un genre de petit champignon qui pousse en bouquet. Bien qu’ils ne soient pas comestibles, ils font partie du paysage forestier durant tout l’automne. Impossible de manquer ces petits chapeaux coniques qui parsèment nos bois

coeur de sorcière Le clathre rouge porte également le nom de « cœur de sorcière » : sa forme de cage et sa couleur rouge, associées à son aspect gluant et son odeur désagréable, valent bien ce nom. Vous aurez peut-être la chance de l’observer en septembre dans les champs et les terrains vagues dont la terre est acide.

mucidule visqueuse Ne vous fiez pas à la magnifique transparence de la mucidule visqueuse ! Cette espèce de champignon est vraiment agréable à regarder, mais l’impression change immédiatement au toucher : elle est, comme son nom l’indique, particulièrement gluante. On peut l’observer le plus souvent en petites grappes sur du bois de hêtre

bolet satan Le bolet Satan porte bien son nom démoniaque : il se distingue des autres bolets grâce à son pied rouge, et surtout, à sa toxicité. Peu fréquent, il peut toutefois être rencontré jusqu’en septembre, et ne doit en aucun cas être consommé !

clitocybes Il existe de nombreuses espèces de clitocybes qui se ressemblent beaucoup. La plupart sont caractérisés par un petit duvet à la base. Les clitocybes sont des champignons pérennes, c’est-à-dire que s’ils ne sont pas cueillis, ils réapparaîtront au même endroit l’année suivante.

laccaire améthyste Il porte bien son nom, le laccaire améthyste ! Sa couleur lilas le rend à la fois facile à détecter et agréable à observer. On le considère comme comestible et même plutôt bon, mais ce champignon à l’allure distinguée est avant tout à consommer avec modération étant donné qu’il accumule souvent une dose importante d’arsenic et d’éléments radioactifs
pleurote Ce champignon sans pied est très facile à observer puisqu’on le trouve généralement sur les souches et les troncs de feuillus, notamment le hêtre. La pleurote en forme d’huître fait partie de ces quelques champignons qui sont cultivés, mais le plaisir d’en trouver de beaux spécimens est incomparable
amanite tue-mouche Lors de vos prochaines balades en forêt, tentez de repérer l’immanquable amanite tue-mouche. S’il est toxique et ne doit pas être ramassé, ce champignon est un véritable plaisir pour les yeux. Il ne passe pas inaperçu avec son chapeau rouge tacheté de blanc
coulemelle La coulemelle est aussi appelée lépiote élevée en raison de sa grande taille, le pied peut mesurer plusieurs dizaines de centimètres. Très appréciée pour son goût, elle l’est aussi pour sa forme impressionnante. Son amusant chapeau en forme de cône se développe avec l’âge pour devenir un beau parasol
mycène rose Les champignons roses ne sont pas très courants, mais la mycène rosée fait figure de ravissante exception. Malgré sa toxicité, ce champignon est très agréable à découvrir au cœur de la forêt, en raison de son charme 
nyctalis La plupart des champignons poussent sur des objets qu’ils envahissent. Les nyctalis vont encore plus loin, puisqu’ils parasitent… de plus gros champignons. Ainsi, on trouve sur les russules en fin de vie ces très petits champignons blancs, qui contribuent à la décomposition de leur hôte. Là où on trouve des russules, il n’est donc pas rare d’observer ce phénomène
cercle des fées Les champignons peuvent former de surprenants dessins. Ici, on observe très clairement un chemin tracé dans l’herbe, mais la plus impressionnante des formations est le cercle des fées ou rond de sorcière. Certaines espèces de champignons peuvent former au fil des ans un cercle bien délimité qui s’agrandit progressivement.
trompette de la mort Avec un nom aussi inquiétant, on pourrait croire que la trompette de la mort est un champignon terrifiant aux effets dévastateurs. En fait, il est comestible (et même plutôt bon), et ressemble à une fleur noire aux reflets bleutés. Une incontournable de la cueillette qu’il faudra chercher patiemment au milieu des feuilles mortes car elle est discrète et pas toujours très abondante
vesse-de-loup La vesse-de-loup est un type de champignon qui n’a presque pas de pied et une forme ronde. Certaines espèces, comme la vesse-de-loup géante, peuvent atteindre de très grandes tailles. Quand ils sont vieux, ces champignons une fois crevés explosent et projettent une fine poussière
chanterelle On appelle « chanterelle » tous les champignons en forme d’entonnoir généralement jaunes, tels que la girolle. Celle-ci, bien que très commune, a tellement de succès tous les ans durant la cueillette d’automne que dans certaines régions de France, elle est considérée en danger d’extinction. Si vous voyez une chanterelle lors d’une promenade, préférez donc la laisser sur place.