Esclave de mes sens, de ma souffrance

Mes vertèbres jouent avec des couteaux

Mes vertèbres jouent avec mes nerfs

La douleur est mienne, physique et psychique

La douleur m’écrase, complice de mon corps

La douleur jamais sur pause, chaque jour la même chose

Il me faut reprendre courage, ne pas capituler.
Simplement aplanir les virages sans se presser,
Direction nouvelle à s’adapter

Résultat atteint, soulagement adapté.
Larmes finissant de couler. Décompression engagée
Prêt à redémarrer.

Lorsque ma colonne vertébrale est soumise à des forces asymétriques, déterminées par une musculature plus contractée d’un côté que de l’autre, cela a des conséquences sur mon bassin qui lui aussi s’incline sur un côté.  Mon désalignement peut provoquer, une réaction en chaîne, de douleur sur  mon squelette, comme sur mon épaule côté gauche plus haute que l’autre avec des douleurs à l’omoplate, en raison de formations d’hernies discales (discopathie)

Mes contractures musculaires permanentes se développent en plus de ma douleur, peuvent me bloquer d’autres vertèbres de ma colonne et peuvent à leur tour engendrer des pressions sur certaines racines nerveuses qui finissent par m’irriter sur un côté de mon corps Lorsque je suis debout ou assise, une partie de mon énergie est gaspillée pour maintenir mes muscles qui compensent le désalignement de ma tête par rapport au reste du mon corps même pour effectuer des activités ou gestes simples, ma résistance est  réduite Je dois  éviter les mouvements brusques ou le port de charge lourde ou de trébucher

J’ai plusieurs discopathies, mes disques intervertébraux sont déformés ce qui empêche mon dos de bien absorber les choques. Mes nerfs se font donc pincer, ce qui provoque mes douleurs ou des sensations de « fourmis » dans les jambes/pieds.  Ma douleur part de mes reins, surtout du côté gauche, descend dans la fesse et tout le long du nerf sciatique de la jambe gauche jusqu’au pied

Ces lésions sont localisées au niveau de mon dos, de mes membres inférieurs et de mes membres supérieurs, mes gestes quotidiens deviennent alors douloureux et difficiles à accomplir, m’asseoir, rester trop debout, trop coucher peuvent s’avérer douloureux et difficile Ma dégénérescence  me provoque des douleurs articulaires et des réactions inflammatoires déclenchant un rhumatisme Cela entraîne des dommages au niveau des tissus progressivement, la zone gonfle en raison de l’inflammation et mes articulations se déforment, elles deviennent raides, comme rouillées surtout lors d’un effort important.

Ainsi, les racines de mes nerfs rachidiens qui sortent des cervicales innervent les membres supérieurs, et celles qui émergent des lombaires innervent les membres inférieures et ma douleur est irradiée

les muscles paravertebrauxPour faire simple, une “douleur irradiée” signifie que la douleur  fait souvent des allées et venues et peut se répandre du bas du mon dos, à mon bassin, à mes fessiers ou dans les cuisses.

 vertebres et disque intervertebralMa douleur irradiée peut venir de mes nerfs, de mes disques ou de mes articulations, qui peut entraîner une douleur lancinante dans mes hanches, l’arrière de mes cuisses et renvoient la douleur aux muscles et à d’autres parties du  mon corps que je compare parfois à une décharge électrique, des sensations de brûlure, des picotements ou à des couteaux que l’on m’enfoncent comme si on jouait aux flechettes et que la cible était mon dos, comme une main posée sur mon epaule, ou tout bête que l’on me bouscule un peu,  je le sens tout de suite, cette sensation qui est loin d’être agréable pour moi. J’ai appris à l’apprivoiser, à m’adapter, à prèvenir mon entourage que je ne suis plus aussi robuste , resistante, qu’avant

mais la vie continue …

Related posts:

« »