Le 4 octobre, l’Organisation des Nations Unies rend hommage aux animaux en leur consacrant une Journée Mondiale. Les injustices dont souffrent les animaux, domestiques ou sauvages, sont aujourd’hui recensées dans tous les pays. Amélioration des relations avec l’Homme, conditions de vie de certaines espèces ou menaces d’extinction, les thèmes sont nombreux pour saluer nos fidèles compagnons. Le 4 octobre est également la fête de Saint François d’Assise, le patron des animaux

 St François Assise

Comment Saint François devint-il le patron des animaux ? Ce fils de commerçant aisé quitta les plaisirs du monde à 24 ans et se mit à vivre dans la pauvreté, entouré de disciples. C’est ainsi que naquit l’ordre des Franciscains qu’il dirigea jusqu’à sa mort en 1226 : il avait alors 44 ans. Cet homme, qui n’était que bonté, voyait en toute créature et en toute chose une manifestation divine et il respectait la nature et les animaux autant que les hommes. La légende veut qu’il sût parler aux animaux et que ces derniers lui fissent confiance, se rapprochant de lui, même quand ils appartenaient à des espèces sauvages.  

arton222.jpg

Après la mort de celui que l’on appelait affectueusement « le poverello », le peintre Giotto exécuta trois grands cycles de fresques qui ont pour sujet la vie de Saint François. C’est sans doute lui qui a contribué à rendre populaire ce saint somme toute effacé, par la puissance de ses compositions et la justesse de l’image qu’il en a donné aux générations suivantes.  

Pionnier de la cause animale, Saint François d’Assise méritait, parmi le panthéon des bienheureux, de devenir pour l’éternité le champion de ses «frères inférieurs».

 image007.jpg

Depuis 1929, chaque 4 octobre, tous les amis et défenseurs des animaux se mobilisent pour développer et renforcer les liens de respect et d’amitié qui nous unissent à nos compagnons à 4 pattes. Pour améliorer leur bien-être et rappeler la protection qui leur est due.
Parce que les animaux font partie de notre environnement naturel et assurent l’équilibre quotidien; parce qu’ils nous rendent des services souvent inestimables : par leur présence amicale à nos côtés, parfois de manière plus extraordinaire auprès des handicapés ou des malades, ou lors de catastrophes.

STOP aux maltraitances humaines et animales